Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 18:15

 

Le lundi 8 avril 2013 , nous avons fait un atelier « court-métrage » avec notre classe de 5A, Mme Hadjak, professeur de français) et Delphine.

 

D’abord, deux bénévoles de l’association Aye-Aye VO sont venues nous parler du cinéma : les inventions des frères Lumière et d’Edison, le premier film (« Arrivée du train à la citadelle »), le film muet. Elles nous ont aussi montré des pellicules de film

PhotoULIS 002

et nous ont exliqué qu’un court-métrage est un film plus court (moins de 40 minutes) mais qui a la même valeur que les longs métrages.

  PhotoULIS 001

Puis, avec le 1ergroupe, nous sommes allés au CDI. Nous avons écouté la bande son d’un film, sans voir les images: la voix-off, les bruitages, la musique.

PhotoULIS 003Il fallait imaginer l’histoire.

Ensuite, nous avons écrit le story-board (c’est ce qui sert à la réalisation d’un film.

PhotoULIS 006

Nous devions choisir 3 passages du film (dans le texte du narrateur) et dessiner 3 images en choisissant le point de vue (caméra en plongée ou contre-plongée) et le cadre (plan d’ensemble, plan rapproché, gros plan, etc.) Il fallait aussi choisir un titre et des couleurs.

PhotoULIS 009

PhotoULIS 010

Après, nous avons retrouvé le 2èmegroupe qui imaginait l’histoire à partir des images (mais sans le son). Ils nous ont lu leurs synopsis.

PhotoULIS 007

PhotoULIS 008

Ensuite, nous avons pu voir le film en entier : « La bouche cousue » de Jean-Luc Gréco et Catherine Buffat.

 

C’était un film d’animation avec des personnages en papier mâché.

Le générique apparaissait sur le mur d’une maison. C’était l’histoire d’homme (le narrateur) qui est dans un bus.


130 bouche

Un 2èmehomme rentre dans le bus avec sa pizza. Après un coup de frein brutal, sa pizza tombe par terre et s’écrase sur la moquette.

IntBusIl répète que c’est de la faute de la boulangère car elle n’a pas bien emballé la pizza.

Le 1erhomme voudrait lui dire de nettoyer ses saletés mais il n’ose pas.

la bouche cousue 1

Il imagine aussi qu’il défend le pauvre homme contre les autres passagers qui se fâchent. Mais rien ne se passe…

 

Enfin, en groupe, nous avons parlé de ce qu’on ressent en regardant ce court-métrage : l’enfermement, l’étrange et le sinistre, la honte, la gêne, l’humiliation ou la compassion… et nous avons fait quelques jeux de mime.

PhotoULIS 012

PhotoULIS 013
PhotoULIS 014 PhotoULIS 015

Merci au bénévoles de l’association Aye Aye VO de nous avoir appris des choses sur le cinéma et de nous avoir montré ce beau court-métrage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume, Guy-Loup et Alyssa (5A ULIS) - dans Théâtre-cinéma
commenter cet article

commentaires